Qu’est-ce que le projet ECHO?

Le projet ECHO (Extension for Community Healthcare Outcomes) est reconnu mondialement comme une approche de pointe pour améliorer les résultats des soins aux patients. Il comprend des partenaires ECHO dans 40 pays et exploite plus de 860 réseaux ECHO qui ont formé plus de 140 000 professionnels à ce jour.

Le projet ECHO a été mis au point en 2003 à l’Université du Nouveau-Mexique. Il vise à créer des communautés virtuelles d’apprenants qui sont ensuite en mesure de fournir de meilleurs soins aux patients dans leur collectivité.

La puissance d’ECHO réside dans son approche de l’apprentissage et de la collaboration. ECHO utilise le modèle de « carrefours et de satellites » pour relier les fournisseurs de soins de santé dans les collectivités (« satellites ») aux équipes de spécialistes et d’experts des centres régionaux et nationaux (« carrefour ») afin d’accroître les connaissances et les compétences et fournir de meilleurs soins aux patients et aux familles.

Qu’est-ce que le projet ECHO en soins palliatifs?

Le projet ECHO en soins palliatifs est une initiative nationale de cinq ans qui soutient la création de communautés de pratique, favorisant le développement professionnel continu des fournisseurs de soins de santé de tout le Canada qui s’occupent de patients atteints d’une maladie limitant l’espérance de vie.

Dirigé par Pallium Canada et des partenaires de partout au pays, le projet propose un parcours d’apprentissage continu aux fournisseurs de soins de santé afin de renforcer la capacité locale à offrir l’approche palliative aux patients et à leur famille.

Qui finance le projet ECHO en soins palliatifs?

Le projet ECHO en soins palliatifs est appuyé par une contribution de Santé Canada.

Comment fonctionne le projet ECHO en soins palliatifs?

La puissance d’ECHO réside dans son approche de l’apprentissage et de la collaboration. ECHO utilise le modèle de « carrefours et de satellites » pour relier les fournisseurs de soins de santé dans les collectivités (« satellites ») aux équipes de spécialistes et d’experts des centres régionaux et nationaux (« carrefour »).

La création de carrefours est le point d’ancrage du modèle global dont l’objectif est de mieux répondre aux besoins locaux, régionaux ou provinciaux ou aux besoins propres à un secteur.

Les satellites représentent les diverses communautés (équipes de santé familiale, ambulanciers paramédicaux) et milieux de soins (résidences de soins de longue durée, soins à domicile) qui seront servis par un carrefour. Les professionnels de la santé qui travaillent dans ces satellites sont les bénéficiaires nets des diverses interventions pédagogiques en soins palliatifs créées par le carrefour et par Pallium pour améliorer leur apprentissage et leur pratique.

Quel est le rôle de Pallium Canada?

Le rôle de Pallium Canada est de coordonner le système de carrefours et de satellites partout au Canada, d’organiser et d’élaborer le contenu pour aider les carrefours partenaires (et leurs satellites) à répondre à leurs besoins locaux, d’offrir des programmes nationaux de soins palliatifs, de diriger l’évaluation globale de l’incidence du projet et de faire rapport sur les mesures clés d’ECHO aux carrefours partenaires et aux bailleurs de fonds.

Comment un professionnel de la santé peut-il participer aux activités du projet ECHO en soins palliatifs?

Tous les professionnels de la santé affiliés à un carrefour pourront participer aux sessions ECHO de ce carrefour. Il s’agit de professionnels de la santé qui peuvent travailler directement pour le carrefour ou qui sont des membres ou des parties prenantes. La clé pour veiller à ce que les parties prenantes soient au courant des sessions ECHO à venir est de s’assurer qu’il y a un plan de promotion sur les différentes plates-formes qu’un carrefour peut utiliser pour communiquer avec son public (p. ex., site Web, bulletin d’information, médias sociaux, envois de courriels, portail, etc.).

De plus, tous les professionnels de la santé peuvent participer à la programmation nationale du projet ECHO en soins palliatifs. Le projet vise à créer des communautés virtuelles d’apprenants en réunissant des fournisseurs de soins de santé locaux (et des leaders communautaires) et des experts régionaux, provinciaux/territoriaux et nationaux pour offrir une formation, des possibilités d’apprentissage approfondi, de brefs exposés et des discussions sur l’amélioration de la qualité. L’approche appliquée est « tout le monde apprend, tout le monde enseigne ». Une banque de ressources pédagogiques sera aussi maintenue par Pallium Canada à laquelle les professionnels de la santé pourront accéder à la demande.

Qu’est-ce que je gagne à être partenaire de projet?

Le projet ECHO en soins palliatifs est une occasion pour vos parties prenantes (c’est-à-dire les professionnels de la santé) d’acquérir de nouvelles connaissances et informations qui les aideront à fournir des soins palliatifs de meilleure qualité, plus rapidement, aux patients et à leur famille. En outre, il vous permettra de faire connaître le travail remarquable que votre équipe accomplit déjà en matière de soins palliatifs et contribuera à élargir la base des professionnels de la santé qui peuvent intégrer l’approche palliative dans leur pratique quotidienne. Votre participation en tant que partenaire du projet ECHO en soins palliatifs contribuera à :

• Mieux faire connaître vos efforts de renforcement des capacités en matière de soins palliatifs à l’échelle nationale.
• Mettre en place les activités de renforcement des capacités prévues et bénéficier du soutien du projet pour croître et prendre de l’expansion.
• Établir des relations avec des organisations et des établissements dans tout le pays pour mettre en commun l’expertise et les conseils.
• Donner accès à votre équipe à la programmation du projet (p. ex., webinaires, activités, ateliers, etc.) gratuitement, quand et là où elle en a besoin.
• L’augmentation du nombre de fournisseurs de soins de santé (dans toutes les professions et tous les milieux de soins) dans votre zone géographique qui intègrent l’approche palliative dans leur pratique pour fournir des soins palliatifs plus rapidement.
• L’élargissement du réseau de fournisseurs de soins de santé qui participent au développement et à l’échange des connaissances, et qui diffusent des outils et des ressources liés à la fourniture d’une approche palliative à leurs patients.
• Des possibilités accrues pour les professionnels de la santé – en particulier ceux des régions rurales et éloignées du pays, y compris ceux qui servent les collectivités autochtones – d’accéder à un apprentissage virtuel de soins palliatifs de niveau spécialisé et à un soutien clinique en temps opportun en fonction des besoins.
• L’augmentation du nombre d’équipes de soins palliatifs de niveau spécialisé dotées de la technologie et des compétences leur permettant de fournir un soutien clinique et pédagogique virtuel approprié aux professionnels de la santé de leur région.
• La possibilité pour un plus grand nombre de fournisseurs de soins palliatifs d’accéder à des outils d’amélioration de la qualité (AQ) et d’entreprendre des activités d’AQ dans leur lieu de travail et leur région.

À titre de partenaire du projet, Pallium jouera-t-il un rôle de suivi ou de supervision du travail que nous effectuons?

Pallium et le projet ECHO en soins palliatifs ne remplaceront ni ne réviseront le travail que vous effectuez actuellement. La programmation ECHO (y compris la programmation nationale et celle des carrefours) qui sera organisée et élaborée dans le cadre du projet ECHO sera déterminée par les besoins des carrefours partenaires et de leurs parties prenantes et viendra compléter l’excellent travail qui se fait déjà dans tout le pays en matière de soins palliatifs.

De plus, l’approche du projet ECHO en ce qui a trait à la mise sur pied de ressources pédagogiques à la demande consistera à trouver, vérifier et organiser le contenu de plusieurs fournisseurs, à réutiliser le contenu déjà créé et, le cas échéant, à en créer pour répondre aux besoins d’apprentissage des partenaires et des communautés qu’il sert. Cette approche pourrait aider à minimiser la duplication des efforts dans le pays. Par exemple, si une ressource élaborée en Colombie-Britannique répond aux besoins d’un partenaire dans une autre partie du pays (avec quelques modifications mineures pour refléter les différences régionales), du temps et des ressources auront été économisés pour le dit partenaire, et l’initiative de la Colombie-Britannique aura davantage de rayonnement – une proposition gagnante pour tous.

Les consultations de soins virtuels feront-elles partie de la programmation du projet ECHO en soins palliatifs?

Non. Le projet ECHO ne fournit pas directement des soins aux patients. Il soutient plutôt les fournisseurs de soins de santé en leur offrant de l’aide pour les consultations, des outils et des ressources et en leur permettant d’acquérir des connaissances pour offrir eux-mêmes ces soins, en particulier dans les domaines où ils manquent d’expertise.

Au Canada, la prestation de consultations de soins virtuels à travers les frontières provinciales et territoriales a de nombreuses ramifications médicolégales, y compris des considérations propres aux provinces et territoires. Dans plusieurs provinces et territoires, il existe déjà des plates-formes virtuelles pour offrir ce type de soins.